09 mai 2010

Un temps fou de Laurence Tardieu

un_temps_fou

Quatrième de couverture :

J'ai peur de vous revoir. Peut-être aurait-il mieux valu en rester là, comme nous l'avons fait depuis six ans, conformément à je ne sais quel accord tacite passé entre nous : ne pas nous revoir, jamais, garder au creux de nous cette longue nuit irréelle comme un secret qui n'appartient qu'à nous. Peut-être, au fond, l'accident est-il celui de notre rencontre, pas du silence qui s'ensuivit. J'ai peur de vous revoir, mais comme j'en suis heureuse.


Pourquoi ce livre ?

Je ne sais plus ...

Ma lecture :

J'ai adoré ce livre.
Déjà, il est superbement bien écrit. J'ai eu l'impression de lire de la poésie du début à la fin.
L'histoire m'a également beaucoup plu. L'héroïne rencontre un homme qu'elle idéalise. Elle pense à lui, lui parle. Puis vient le moment où elle le recroise et où leur histoire prend forme.
Je n'en dirai pas plus sous peine de tout dévoiler mais sachez que c'est une histoire enrichissante humainement.


Des extraits  :

"Je pense que c'est le premier jour, la vie soudain longue, très longue et si brève, je pense que l'unique raison pour laquelle une vie vaut d'être vécue c'est l'amour, c'est une évidence soudain, la seule certitude possible, une vie sans amour ça n'est rien, ça n'a aucun sens, ça ressemble à la mort, au temps inutile et perdu, c'est la misère du corps et la misère de l'âme, on en oublie le ciel et la ligne d'horizon."

"Depuis que je vous ai revu, depuis qu'à nouveau  vous vous tenez là, à la lisière de ma vie, sans que ni vous ni moi ne sachions ce qui va advenir de nous, si proches et si loin encore l'un de l'autre, après vous avoir tant attendu, tant de jours, tant de nuits, découvrant ce que c'était qu'attendre quelqu'un, l'attendre dans sa tête, l'attendre dans son corps, devenir cette attente, ne pouvant me résoudre à ce que vous n'ayez été qu'un éclat dans ma vie, quelques minutes de saisissement qui m'auraient fait entrevoir un royaume que j'ignorais, puis plus rien, depuis que votre présence si proche me fait éprouver pour la première fois combien le désir d'un homme peut faire vaciller une  vie, l'anéantir, la pulvériser, bouleverser un corps, l'assoiffer, et qu'à cela il semble qu'il n'y ait pas de limites, aucune limite - comment auparavant aurais-je pu soupçonner qu'il n'existait pas de limites au désir, que le désir pouvait toujours vous dévorer d'avantage, creuser au dedans de vous un gouffre sans fond, abîme vertigineux-, depuis que vous êtes là, à nouveau, des souvenirs resurgissent."


Ma note : 5/5

Posté par patacaisse à 09:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Un temps fou de Laurence Tardieu

    Il doit être pas mal...J'adore les histoires d'amour
    Bisous,

    Posté par M-line, 09 mai 2010 à 22:30 | | Répondre
Nouveau commentaire